Le bon cidre breton

Et vous, en Haute-Bretagne, que buvez-vous avec vos galettes et crêpes ?

Connu depuis l’Antiquité, le cidre prend son essor au Moyen Age, grâce notamment à l’invention de la presse.

Le cidre, boisson de tous les jours, a été longtemps la boisson préférée des Bretons (à Rennes, au début du siècle, on recensait environ 300 l de cidre par personne et par an !)  et remplaçait l’eau, pas toujours très saine à l’époque.

La moitié du cidre produit l’est encore en Bretagne, principalement avec crêpes et galettes mais il peut également s’accommoder avec poulet, porc, magret de canard, poissons ou tartes.

En ville, le vin a remplacé peu à peu le cidre de table, provoquant son déclin. Il faut reconnaître que le cidre familial des campagnes n’était guère adapté au goût des citadins. Mais le cidre bouché, de grande qualité, fait remonter la consommation de cette boisson délicieuse. Les techniques ont beaucoup évolué, s’appuyant sur celles du vin ou de la bière, redorant ainsi le blason du cidre même si la boisson aux pommes n’est pas encore courante dans les bars, les restaurants ou les boîtes de nuit, alors qu’au Royaume Uni, les cidres à la pression ont une bonne place auprès des tireuses à bière.

Peu à peu, cependant, de nouvelles utilisations se dessinent pour le cidre, notamment à l’heure de l’apéritif. Exit l’image de campagne, de naturalité, de tradition. Bonjour les créations nouvelles, comme le cidre … à la framboise. La qualité, devenue constante, est également au rendez-vous.

Selon Bertrand Larcher, restaurateur convaincu « Il y a la même complexité dans le cidre que dans le vin : trois cents variétés de pommes sont recensées en Bretagne ; le goût du cidre dépend du climat, du sol et de l’association des fruits … » Les cidres se dégustent donc de la même manière que les vins.

Le circuit Chateaubriand

23 km à vélo pour découvrir les richesses du bocage de Combourg, Haute-Bretagne Ille et Vilaine

En empruntant le circuit de vélo-promenade n° 3 proposé par l’office de tourisme, vous serez charmés par le patrimoine bâti qui se révèlera au détour d’un chemin.

LE CHATEAU DE COMBOURG (13e-15e s.)

Au début du 11e s. Ginguené, archevêque de Dol, fait bâtir à l’emplacement du château actuel, le premier château de Combourg dans le but de fortifier la moitié occidentale de son domaine. Il y établit son frère Rivallon, chargé de la protection des terres et des vassaux de l’église de Dol.

La seigneurie passe dans les mains de grandes familles jusqu’à ce que René-Auguste de Chateaubriand, père de l’illustre écrivain, l’achète grâce à la fortune acquise dans l’armement à St-Malo.

Malgré une  construction par étapes, l’ensemble est parfaitement homogène et les belles lignes de machicoulis « bretons » (à consoles en forme de triangles renversés) témoignent d’une  préoccupation esthétique :

    • 13e s : le donjon ou  Tour du Maure  est édifié ; c’est la partie la plus ancienne du monument actuel
    • 14e s : la Tour du Chat et la Tour Sybil sont construites et reliées au donjon du 13e s
    • 15e s : la Tour du Croisé et le corps de logis viennent compléter la forteresse

10 bonnes raisons d’investir dans un mobil-home au camping municipal de Combourg

Le camping de Combourg

1 - Un camping calme et familial, à taille humaine, bien entretenu par une Municipalité rigoureuse, dans un environnement préservé mais à quelques minutes à pieds du centre ville, par un joli sentier le long du Lac tranquille

2 - Une petite ville charmante qui a tout d’une grande : commerces de détail et grandes surfaces, bars et restaurants, cinéma, piscine, médiathèque

3 - Au cœur d’une région riche en patrimoine bâti remarquable et grands sites naturels

4 - Tous les services du camping à votre disposition 

5 - Une équipe sympathique et efficace à votre écoute

Combourg et le vélo

Première ville du Grand Ouest à obtenir le label « Ville et territoire touristiques », en 2013, Combourg s’investit de plus en plus dans le vélo.

Et des évènements majeurs liés à la petite reine, à Combourg ou dans les environs proches, vont en combler plus d’un, cette année :

1 - Le Tour de Rance Vintage

Le 24 mai, le Tour de Rance vintage tournera non loin de Combourg, puisqu’il partira de Dinan (20 km de Combourg, Petite Cité de caractère) et fera escale à Pleudihen sur Rance et Calorguen et reviendra à Dinan. Combourg y présentera son stand toute la journée dans le village installé place de la Mairie.

2 - La Fête du Vélo à Combourg

Le 7 juin, c’est Combourg qui organisera sa deuxième Fête du Vélo, à l’espace Malouas. Le programme s’annonce déjà riche et s’étoffe de jour en jour ; des partenariats sont conclus avec des associations de Combourg et des environs : l’Amicale Cyclotouriste pour les circuits promenade et route du matin, les écoles publiques et privées pour le défilé de vélos fleuris, le Vélo promeneur et Familles Rurales de Dingé, la Prévention routière, le cinéma Chateaubriand qui diffusera un film traitant du vélo le vendredi soir, l’association Souffles d’Espoir contre le cancer, etc… Et bien sûr, il y aura des exposants, des animations, de la musique et (nouveau !) un Troc à vélo.

Les découvertes incontournables de Combourg

Située entre Rennes et Saint-Malo, Combourg est une charmante ville dominée par son grand château médiéval. Elle est surtout connue grâce à l’auteur Chateaubriand, qui y a vécu quelques années et qui a reconnu, dans ses Mémoires d’Outre tombe, que la ville a beaucoup influencé son écriture. Depuis, Combourg est considérée comme le berceau du Romantisme. Si vous décidez de vous y rendre, ses incontournables vous attendent.

Le Château de Combourg

Véritable emblème de la petite cité de Combourg, son château reste incontournable pour tout séjour en Bretagne. En effet, cette imposante forteresse médiévale domine la ville et compte parmi les châteaux les mieux conservés de toute la Bretagne.

Pour l’histoire sachez que cette impressionnante bâtisse et ses tourelles ont été construites au XIIIème siècle, même si elle a été légèrement modifiée pendant les 2 siècles suivants. Ce n’est qu’en 1761 que la famille de l’auteur Chateaubriand acquiert le château, avant que son frère aîné ne l’hérite en 1786.  Ils n’y sont d’ailleurs pas restés longtemps à cause des années de terreur qui suivirent la révolution de 1789.

Camping Municipal du Vieux Chatel - Avenue de Waldmünchen 35270 Combourg - Email : campingcombourg@gmail.com - Tél : 02.99.73.07.03
Camping Municipal du Vieux Châtel - Camping Combourg, Camping Saint Malo, Camping Mont Saint Michel - Location de mobil-home - Emplacement caravane, camping car, tente